Je m’appelle Marie,

et j’adore écrire

L’histoire captivante

L’écritoire de Marie vous propose d’écrire le récit qui vous reflète et vous révèle.

L’écritoire de Marie, conservatoire d’anecdotes

Mon métier ? Cueilleuse et conservatrice d’anecdotes.

Ce que l’on retient toujours dans un grand discours, l’anecdote. Parce qu’elle nous plonge dans l’histoire de celui qui la raconte. Parce que toute petite, souvent glissée à la volée, elle en dit long et touche à l’essentiel ! Je viens la dénicher pour que votre communication fasse mouche. Mon écritoire recueille et raconte l’histoire d’individus, sociétés et territoires, pour une meilleure communication écrite au service de l’homme.

“Ma matière première est le témoignage, l’anecdote. Je travaille avec des mots vifs, vrais, cueillis à la source pour des écrits empreints de vécu et porteurs de sens”

Marie Fidel, Écrivain Public.

1 / Marie à ses débuts

/ Devenir écrivain public

Après un parcours dans le journalisme, l’associatif et des séjours à l’étranger (profil Linkedin), j’ai fait le point. Lors d’un bilan de compétences, j’ai découvert le métier d’écrivain public, c’était le déclic. Je me suis dit c’est exactement ce que je veux faire ! Je me suis formée. Très rares sont les personnes salariées dans ce métier. J’ai alors décidé de me mettre à mon compte, non sans quelques réserves. Je redoutais l’isolement, et ne me sentais pas l’âme d’une entrepreneuse.

/ Les premières rencontres
J’ai découvert le système des coopératives avec Sittelle Création, qui allie l’aspect commercial et social du métier. J’ai apprécié les échanges au sein du collectif d’entrepreneurs dont j’ai eu la chance de rédiger les portraits (voir réalisations). Je me suis donnée à 100 % pour créer mon activité d’Écrivain Public, consacrant la première année à rencontrer les acteurs sur le terrain de Lorient Agglomération. Les projets se sont progressivement dessinés. Malgré les moments d’incertitude et de stress, le jeu en vaut la chandelle !

« Je souhaitais me recentrer sur quelque chose qui me tenait à cœur, l’écriture. »

2 / L’écritoire est né

/ Ecrire dans tous les sens !
Lorsque j’ai démarré en 2014, j’étais très généraliste dans mes prestations. CV, récits de vie, lettres de motivation ou d’amour, portraits d’entrepreneurs ou de groupes de musiques, magazine de capitalisation de projets européens, chansons de mariage et mémoire de recherche… Mon stylo devenait une vraie girouette ! Sans parler des ateliers d’écritures dans les quartiers d’Hennebont, Lanester, Lorient. Journaux de quartiers, carnets de voyages… Ainsi que mes multi-casquettes de journaliste au Télégramme et formatrice en compétences clés au Greta… Pour être honnête, je disais oui à tout ! Mais comment dire non quand on est passionné? Eh, bien, ça s’apprend !

/ Ma fabrique d’histoires réelles et rêvées
Au bout de trois ans, l’écritoire a pris un tournant. Indépendance, tout d’abord, avec la création de mon statut. By bye la coopérative Sittelle, je vole de mes propres ailes depuis janvier 2018. Et un grand ménage dans mon positionnement. Résultat ? J’ai choisi de centrer l’écritoire sur l’histoire. L’histoire “extraordinaire des gens ordinaires”, dixit l’auteur Fabrice Colin. L’histoire des entreprises et des associations pour réenchanter leur communication. L’histoire des territoires, des anciens et nouveaux venus. Celle qui s’écrit dans les villes, au cœur des maisons de quartiers, dans les écoles et les cours de français langue étrangère.

Pour la p’tite histoire

De l’anecdote à l’écriture

Merci grand-mère
Quand j’ai proposé à ma propre grand-mère d’écrire son histoire, elle a refusé net ! Pensant lui faire plaisir, elle avait l’air au contraire chagrinée. Elle ne se sentait pas prête. Elle redoutait d’avoir trop de choses douloureuses à livrer.

Une passion est née
Un an après, à l’heure du café, nous voilà toutes deux embarquées dans une vive discussion sur son passé. Il était question de sa première amourette, lorsqu’elle venait de rejoindre la capitale pour étudier. Nous avons alors commencé à conserver sans y penser de précieux souvenirs qu’elle gardait au fond d’elle. De quoi écrire un bout de son histoire…

L’écritoire de Marie est né

Rédaction & Conseils

Blog L’Ecritoire de Marie

Mes récits, outils, rencontres, phrases choc, cartes postales, micro-écritoires, mots frais du jour…

ciné-balade-auray-lecritoire-de-marie-2019-vidéographieCarte postale
octobre 21, 2019

Ciné Balade à Auray, les murs s’écrivent…

Pourquoi écrire sa vie ?Micro-écritoire
avril 16, 2019

Pourquoi écrire sa vie ?

Porter un message, donner sens à son vécu… À chacun ses raisons d'écrire son récit de vie. Pourquoi écrire sa vie ? C'est la première question que…
Sortie du journal de quartier de la Ville d'Hennebont.Carte postale
mars 14, 2019

Un p’tit mot de Keriou Ker